Falang dang niai, Laos dang noy

L’écriture est un peu aléatoire, mais la prononciation ressemble approximativement à cela. C’est une comparaison que n’importe quel Laossien comprendra (parfois après un ou deux essai) et facilite grandement le contact. Enfin, à défaut, cela les aura fait rire.

Descente vers le sud avec un peu plus de parcours dans les parcs régionaux. De Luang Prabang, direction Phonsavan, connu principalement pour les différentes plaines des Jars. A ma connaissance, la civilisation qui les as érigés, reste inconnue à ce jour. Néanmoins, leur utilité serait de type crématoire. Il y a plusieurs plaines dispersées un peu partout autour de Phonsavan dont seules 2-3 présentent un intérêt touristique.

0375 - Phonsavan, Environs Phonsavan, Plain of jars 10376 - Phonsavan, Environs Phonsavan, Plain of jars 10377 - Phonsavan, Environs Phonsavan, Plain of jars 1

Ensuite, direction la boucle autour de Thakhek. Le Lonely Planet en fait une publicité extraordinaire à base de boucle légendaire à faire en moto, connue seulement des initiés. Rien d’extraordinaire hormis le business généré et les touristes croisés qui font tous la boucle, exactement dans le même sens. Quelques points sont intéressants mais ne justifient pas de mon point de vu les 500Km du parcours. Parmi ces points, Ban Hanin qui rappel Nin Binh au Vietnam, la grotte de Kong Lor, avec son parcours en bateau, et enfin le lac réservoir, autour du village de Thalang, parfait pour faire une pause pour la nuit. Contrairement à la publicité du Lonely, il faut oublier les villages isolés, les paysages sur des forêts primaires et les routes très dangereuses. La majorité de la route a été refaite ou est en passe de l’être, les villages traversés ont l’électricité et hormis à Ban Hanin ou à Thalang, le paysage ne m’a pas intéressé plus que cela.

0381 - Ban Nahin, Environs Ban Nahin, Panorama

0411 - Ban Nahin, Kong Lor Cave, Stalactite0412 - Ban Nahin, Kong Lor Cave, Stalactite0417 - Ban Nahin vers Thalang, Proximité Thalang, Arbres morts dans le lac

De Thalang, direction Xepon qui est plus ou moins un point de départ pour refaire des pistes utilisées par Ho Chi Minh pendant la guerre du Vietnam. La majorité passe par le parc nationale Dong Phou Vieng. A proximité, un musée de la guerre vietnamienne, principalement consacré à la reprise de la route jouxtant celui ci. Très communiste dans ses représentations, on peut également y trouver plusieurs véhicules militaires pris aux américains.

0431 - Xepon, Proximité Xepon, Vietnam War Museum, Pistes HCM0432 - Xepon, Proximité Xepon, Vietnam War Museum, Représentation soviétique

Dans les villes ainsi que sur beaucoup de routes et pistes, le ministère du tourisme a installé de nombreux panneaux indiquant des sites touristiques. Cela va du temple qui se trouve au bout de la rue, aux 10 cascades présentes tous les kilomètres sur certaines portions de routes. Le plus impressionnant est à mon avis, les indications à plus de 50Km, de sites touristiques improbables et d’un intérêt inconnu. Ces panneaux se trouvent sur des routes voir des routes en très mauvais états, plus ou moins difficiles d’accès, plus ou moins au milieu de nul part et parfois absents pour les deux ou trois prochains carrefours. L’accès au site touristique relève alors plus du jeu de piste qu’autre chose. Pour démonstration, sur la première photo, deux points théoriquement touristiques dont j’ai perdu la trace au bout de 2 carrefour et dont les chemins d’accès sont de qualités très médiocres. Sur la deuxième et troisième, une portion d’une des pistes HCM, exemple s’il en est d’un point touristique perdu au milieu de nul part. La dernière, un pont suspendu, indiqué dans un sens sur une portion de route, mais point dans l’autre.

0445 - Xepon vers Salavan, Exemple de route avec panneau touristique0437 - Xepon vers Salavan, Morceau HCM road0439 - Xepon vers Salavan, Morceau HCM road0435 - Xepon vers Salavan, Proximité Xepon, Pont à suspension

Xepon vers Salavan, dernière piste pour moi et mon fidèle destrier chinois. Au menu, tentative d’une piste inexistante sur les cartes, déshydratation avec abandon de la moto et (coup de bol) hébergement par des Laossiens sur un campement de fortune. C’est bien la première fois que cela m’arrive, mais le nombre de chemins possibles et la difficulté de communiquer m’ont fait perdre énormément de temps. Le lendemain, un Laossien me guidera pendant 2h pour sortir du parc et rejoindre un “grand” axe. J’étais passé plusieurs fois devant l’embranchement salvateur, sauf qu’il se fond totalement dans la masse, contrairement aux autres chemins. On m’a généreusement offert le gite (une tente) et le couvert. Le lendemain matin, en une heure de chasse et de pêche, ils ont récupéré un coq (à se demander ce qu’il faisait là), un oiseau de taille moyenne et trois poissons.  Comme il y a peu de terrain plat, le campement est à même le chemin.

0425 - Thalang vers Xepon, Passage flotte0430 - Thalang vers Xepon, Pont très local0447 - Xepon vers Salavan, Pont en bambou géant0460 - Xepon vers Salavan, Campement de fortune, Filet de peche0461 - Xepon vers Salavan, Campement de fortune0468 - Xepon vers Salavan, Pont détruit au nord, Passage à guet

Enfin, les 4000 iles, dernière étape dans ma descente vers le sud (plus au sud, c’est le Cambodge) et arrêt sur l’ile de Don Det, beaucoup trop touristique à mon gout. Comme il me restait plusieurs jours, je pensais aller rejoindre directement HCMC par voie terrestre, mais une CGV des billets d’avion m’impose de prendre l’ensemble du trajet sinon, le vol entier est annulé (à priori un jugement aurait annulé cette condition qui ne devrait plus apparaitre, en tout cas en europe). Donc retour vers Vientiane par la route nationale à l’ouest du pays et passage par quelques coins d’un intérêt touristique relatif comme le casino de  Savanakhep. Ensuite, arrêt à HCMC pour quelques achats type café vietnamien, avant les 12h de vol pour CDG.

0472 - Don Det, Vu de l'Ile du sud0476 - Savannakhet, Casino

Quelques vidéos :

Entrée dans la cave de Kong Lor :

 

Exemple de route de qualité incertaine :

Multiples chemins :

Le restant de photos :

0404 - Ban Nahin, Proximité Ban Nahin, Route vers Kong Lor Cave, Brouillard et pylone0406 - Ban Nahin, Proximité Ban Nahin, Route vers Kong Lor Cave, Brouillard et pylone0448 - Xepon vers Salavan, Pont en bambou géant0466 - Xepon vers Salavan, Pont détruit au nord, Passage à guet0474 - Savannakhet,That  Ing Hang0477 - Savannakhet, Casino

Boucle dans le Laos nordique

Que peut-on bien trouver dans le nord du Laos ? Différentes attractions qui sont essentiellement des homestay, du trekking et des activités diverses de type kayaking dans les rivières avoisinantes (plus ou moins à sec en cette saison). Beaucoup de routes dans des conditions très variées, de la nationale au chemin quasiment impraticable. Les touristes sont de mon point de vue encore plus concentrés sur certaines zones comme Luang Namtha, une ville de départ pour différentes activités sus citées.  Le faible nombre d’activités en dehors des circuits explique peut-être cette concentration et la difficulté pour se loger en dehors de “chez les habitants”.

0321 - Houay Xai vers Muang Sing, Piste qui longe la frontière ouest, Bateau sur le Mekong0329 - Muang Sing vers Luang Namtha, Vu sur les cultures

Au niveau du parcours, Muang Sing ne présente pas énormément d’intérêts. Un musée présente différentes tenues traditionnelles en fonction des ethnies locales. A Luang Namtha, il y a la grotte de Kao Rao vers le sud, assez impressionnante et à priori une “cave” que je n’ai jamais trouvé. La grotte de Kao Rao semble peu visitée, il n’y avait personne à mon arrivée, l’entrée de la grotte étant fermée à clef, j’ai du attendre 10h du matin que le guide arrive. Boten, ancienne ville casino plus au nord peu aussi constituer un lieu touristique accessoire. Actuellement, les casinos sont censés avoir été fermés après plusieurs problèmes mafieux. Aujourd’hui, il y a une reconversion vers un immense duty free, avec plusieurs projets immobiliers. Les casinos constituaient une particularité dans un pays hautement communiste.

0328 - Muang Sing, Musée des costumes traditionnelles0345 - Luang Namtha, Proximité Luang Namtha, Grotte Kao Rao0340 - Luang Namtha, Proximité Luang Namtha, Boten, Place déserte0333b - Luang Namtha, Proximité Luang Namtha, Boten, Duty Free0337 - Luang Namtha, Proximité Luang Namtha, Boten, Maquette

Ensuite direction Muang Ngoi, ancien village pour blanc en mal de drogue, aujourd’hui reconverti dans le tourisme de masse, avec un exemple de petit déjeuner buffet © Banana Pancake Trail. Il n’y a que des guesthouses et la vie locale est quasiment inexistante. Pendant longtemps, il n’y aurait eu que la rivière pour y accéder, j’ai donc testé la nouvelle route ce qui m’a valu d’arriver après le flot de touristes et de ne point trouver de logement. Je me suis rabattu sur les guesthouses/homestays avoisinantes, la vue en prime.

0355 - Luang Namtha vers Oudom Xay, Village0360 - Muang Ngoi, Breakfast banana pancake trail0357 - Muang Ngoi, Nam Ba, Guesthouse0361 - Muang Ngoi, Vu sur la rivière

Et pour conclure cette boucle du nord, une chute en moto (ma vrai première, c’est émouvant), me vaudront quelques jours de repos forcés, un retour sur Luang Prabang pour une radio de contrôle et l’objectif de l’appareil photo plus ou moins hors service, mon téléphone portable prenant le relais.

Quelques vidéos :

Test du mode sous marin :

Les pistes sont parfois très … étroites :

Et quelques photos, dont une avec des alcools de 4 différentes nationalités (oui, mais lesquelles ?) :

0323 - Houay Xai vers Muang Sing, Sauterelle0326 - Houay Xai vers Muang Sing, Fleur jaune et violette0347a - Luang Namtha, Guesthouse, Alcools de differentes nationalitées0352 - Luang Namtha vers Oudom Xay, Vu sur les montgnes0369 - Nong Kiev, Bungalow, Insecte0374a - Luang Prabang vers Phonsavan, Ferry

Gibbon Experience et poursuite vers le nord

A Houay Xai, on peut trouver. Un moyen de passer la frontière vers la Thaïlande, le départ/arrivée des bateaux qui font une croisière sur le Mékong depuis/vers Luang Prabang et la Gibbon Experience dans le parc régional avoisinant. Pour le coup, c’est à mon sens une attraction à ne pas manquer.

Après quelques heures de marche dans la jungle, on rejoint un dernier village avant d’attaquer une zone forestière protégée dans laquelle se trouve différentes cabanes dans les arbres. Un réseau important de zip line relie l’ensemble des cabanes (TreeHouse) à la terme ferme et permet également de s’affranchir de certaines distances. Dans l’ordre des photos, la première à s’engager, l’accès à notre TreeHouse n°7 et son aménagement.

0252 - Houay Xai, Gibbon Experience, Premiere zipline par julia0258 - Houay Xai, Gibbon Experience, Treehouse 7, Extérieurr0255 - Houay Xai, Gibbon Experience, Treehouse 7, groupeimage_00016

Sur 3 jours et 2 nuits (enfin sur 2.5 jours pour être exact, le premier et dernier jour étant comme souvent très light), le premier jour permet d’accéder à la zone et de prendre position sur les premières ziplines. Le matériel est européen (et même Français ma bonne dame), néanmoins il faut une bonne dose de confiance dans la gestion du matériel local, surtout quand la maison bouge énormément dès que quelqu’un s’engage dans un sens ou dans l’autre pour y accéder. Le 2e jour permet de visiter les autres maisons ainsi que de prendre part au réseau de zipline. La plus impressionnante, la n°5 est extrêmement haute et totalement isolée. Il faut, je pense, avoir le cœur bien accroché, surtout pendant la saison des pluies.

image_000420291 - Houay Xai, Gibbon Experience, Treehouse 5, Vue extérieure0288 - Houay Xai, Gibbon Experience, Treehouse 50297 - Houay Xai, Gibbon Experience, Treehouse 10293 - Houay Xai, Gibbon Experience, Trek dans la jungle0302 - Houay Xai, Gibbon Experience, Echangeur de zipline

Pour conclure la gibbon expérience, comme souvent, les attractions donnent un nom pour un hypothétique animal sauf que … oui, on en a vu tous les matins. Leur chant est particulièrement impressionnant d’ailleurs. La preuve en photo (pas de moi pour le coup, mon zoom étant top faible, mais il y en a un présent sur la seconde photo).

0308 - Houay Xai, Gibbon Experience, Treehouse 7, Recherche de gibbons0311 - Houay Xai, Gibbon Experience, Treehouse 7, Gibbonimage_00002image_00010

Et après cette aventure, direction Muang Sing, dans le nord du Laos pour toutes les expéditions de type “homestay”.

Quelques vidéos :

Démonstration zipline

Si trop court, il faut finir à la main :

Le chant des Gibbons :

Du foot sans les mains :

Continuité de mon Banana Pancake Trail avec Luang Prabang

Le Banana Pancake Trail n’a rien d’un trail officiel mais désigne le parcours fait par une catégorie de touristes, à travers certains pays d’Asie du sud-est, dont les hôtels et restaurants ont adapté leurs menus afin de mieux correspondre à leurs gouts. Une de ces adaptations, et peut-être la plus emblématique, est le pancake à la banane pour le breakfast, alors même qu’au Laos, par exemple, c’est traditionnellement plutôt une soupe. On peut donc se questionner sur l’aspect dépaysement recherché dans ces pays. Originellement  la Thaïlande, le Cambodge, le Vietnam et le Laos, ils ont la particularité d’être financièrement très accessible et facile à voyager.

Suite à quelques problèmes mécaniques, j’ai du aller directement sur Luang Prabang, pour d’une part rendre la moto au bailleur et d’autre part en acheter une nouvelle. Une moto made in China, qui fleure bon le made in China et me ramène plus ou moins 2 ans en arrière, le permis et l’équipement en plus. J’en ai profité pour visiter la ville, ancienne capitale du Laos, de l’époque du millions d’éléphants. Plusieurs wats, des maisons de l’ère coloniale, des guesthouses (proposant des pancakes à la banane) et beaucoup de restaurants/bars pour les touristes.

0216c - Luang Prabang, Changement moto0217 - Luang Prabang, Wat0219 - Luang Prabang, Vue sur la ville0222 - Luang Prabang, Sur les bords de la rivière Namsa, Maison type coloniale

En dehors de la ville, plusieurs attractions. Au Laos, on peut trouver beaucoup de centres proposant des tours en éléphants et la périphérie de Luang Prabang n’y échappe pas. L’Elephant Village en propose une version lodge, avec tour dans une nacelle à dos d’éléphant et pour le coup, présentation de la fabrication de papier à partir d’excréments d’éléphant. Après une rapide recherche, la fabrication et l’utilisation du dit papier, ont un but uniquement touristique. Plus au sud, la cascade Kuang Si se matérialise par un petit coin de paradis, option baignade possible dans une eau à la température largement inférieur à ce que les photos peuvent laisser présagées et sur le chemin de la cascade, une prise en charge des ours locaux.

0190 - Luang Prabang, Environs Luang Prabang, Elephant Village, Explication fabrication papier dung0191 - Luang Prabang, Environs Luang Prabang, Elephant village, elephants en attente0192 - Luang Prabang, Environs Luang Prabang, Kuang Si Waterfall, Bear preservation0198 - Luang Prabang, Environs Luang Prabang, Kuang Si Waterfall0207 - Luang Prabang, Environs Luang Prabang, Kuang Si Waterfall0208 - Luang Prabang, Environs Luang Prabang, Kuang Si Waterfall, Sommet, Bord

Ensuite, direction Houay Xai en passant par Pak Beng. La ville de transit pour les croisières sur le Mékong de deux jours, entre Houay Xai et Luang Prabang. La ville présente quasiment que des hébergements et restaurants avec plus ou moins vu sur le Mékong. La majorité des touristes n’y reste qu’une nuit, malgré la présence d’une office du tourisme particulièrement importante au vu de la taille du village.

0223 - Luang Prabang vers Pak Beng, Luang Prabang, Ferry0227 - Luang Prabang vers Pak Beng, Hongsa, Central lignite0228 - Luang Prabang vers Pak Beng, Proximité Pak Beng, Construction pont pour remplacer le ferry0241 - Pak Beng vers Houay Xai, Proximitéé Pak Beng, Vu sur les nuages au dessus du Mekong0244 - Pak Beng vers Houay Xai, Proximitéé Houay Xai, Fleur jaune

Quelques vidéos :

Ferry local :

 

Village désert sur le chemin :

L’attraction touristique … c’est moi :