Mot ca phé sua da

Ou comment prendre un petit café à la mode vietnamienne (littéralement “café lait (concentré) glaçon”). La culture autour d’un café est très différente de la version européenne. Cela se rapproche plus de prendre un demi (de bière) entre ami à une terrasse que de prendre un petit noir le matin vite fait, avant d’aller travailler. De ce fait, les vietnamiens en prennent tout le temps et quasiment à toute heure, sauf le matin dont le petit déjeuner reste généralement le Pho. On prend donc son temps, sa préparation oblige de toute manière à prendre son temps. La majeure partie des ca phé sont aménagés en endroit relaxant, même sur les petites routes de montagnes, avec chaise confortable, intérieur décoré avec de la végétation ou des fausses montagnes miniatures. Pour le préparer, rien de plus simple, du café vietnamien dans le filtre, on attend que cela coule dans le verre (quelques minutes), puis on transvase dans un verre contenant des glaçons. On remue fort pour que le café devienne glacé et il ne reste plus qu’à déguster.

Le café coule lentement dans la tasse, le verre avec glacon attend sagement à cotéUne fois bien mélangée, il ne reste plus qu'à boire

Pas de nouvelles, bonnes nouvelles comme on dit ? Qu’en est-il de mon tour au Vietnam qui arrive actuellement sur la fin. Cela fait assez bizarre de devoir compter les jours pour ne pas être en retard à la frontière, à cause de mon mode de déplacement qui est plus lent qu’en bus, alors que depuis 3mois, je m’en préoccupe assez peu. Je m’en préoccupe tellement peu que je me suis fait refouler de l’ambassade du Cambodge car on était samedi et que comme toute administration, le samedi, c’est jour de fermeture.

A Buon Ma Thuot, j’ai été faire un petit tour dans la région, la ville ne présente pas énormément d’intérêt en soit, c’est un ville de moyenne importance et très européanisée, les touristes en moins. A Ban Don, la ville des éléphants (même s’il y en a plus), les touristes peuvent faire un petit tour en éléphant, l’industrialisation ayant rendu obsolète leur utilisation. On trouve néanmoins un cimetière des éléphants, ceux ci étant lié à vie à leur cornacs, les tombes ressemblent plus à des tombes pour humains qu’un cimetière d’éléphants africain. A proximité, un petit parc de détente, ressemblant à des cabanes dans les arbres reliées par des ponts.

Plus éloignés, des waterfalls ainsi que le lac le plus haut du Vietnam (Ho Lak) et forcément, on retrouve partout des plantations de café, qui envahissent toute la région.

Pont de liane et cabanePont de liane et cabaneCimetière des elephantsIMG_0495

Ensuite direction Nha Trang, retour à la civilisation via une cité balnéaire particulièrement touristique. Un peu la côté d’azur local, la plage étant considéré comme la plus belle du Vietnam. La partie touristique est étonnamment fréquentée par une forte concentration de russe. Des informateurs spécialisés m’auraient sous entendu que c’est suite à un très fort investissement de leur part dans la ville, entre autre par un parc d’attraction (Vin Pearl) sur une ile. Accessible soit en bateau, soit en téléphérique. Une partie de la population locale parle russe, et les menus ainsi qu’un certain nombre d’informations sont écrits en russe.

Dans les activités locales, il y a bien sur la plage, juste devant une des allées principales et à proximité des hôtels. Beaucoup de bar, boite de nuit ainsi que le musée océanographique du Vietnam.

Plage au nord de nha trang, avec le village de pecheuNha trang et son cote cote d'azurNah trangLe parc d'attraction vin pearl sur l'ile de la pearl et son telepheriqueAquarium du musée oceanigraphiqueAquarium du musée oceanigraphique

La différence avec Buon Ma Thuot est assez importante, et c’est d’ailleurs seulement dans cette partie du voyage qu’il a commence à faire majoritairement soleil. Coup de soleil en perspective, surtout en étant toute la journée sur la moto. Donc direction la ville de Da Lat, à 1500m de hauteur, ville refuge à l’époque coloniale pour les habitant de Saigon. La région est couverte de serres, pour la production de légumes et fruits (spécialité de fraise sous toutes ses formes). La ville ressemble à un Chamonix locale, beaucoup de maisons d’influence française.

L'arrivée sur da lat avec ses champs de serresAspect chamonix de da latAspect chamonix de da lat

Quelques parcs d’attraction, dont la vallée de l’amour, kitch au possible avec des aberrations impossibles. Même les vietnamiens considèrent que c’est trop et effectivement c’est trop avec par exemple un tyranausore rex miniature devant un pont de l’amour. Si le parc floral est déjà une bonne amorce du n’importe quoi paysagiste, la vallée de l’amour en rajoute une couche et la Crazy House achève finalement la visite avec des pièces, escaliers et bâtiments dans tous les sens.

Le carosse de cendrillon au parc floralblanche neige et les 7 nains, au parc floralvallée de l'amourvallée de l'amourCrazy house avec des escaliers dans tous les sensun morceau de la crazy house

Et enfin, quelques waterfalls, les dernières du Vietnam à priori, quelques parcs locaux, particulièrement bien aménagés dans un style un peu zen japonais (et en activité moins zen, à côté, on peut chevaucher des autruches) et une fabrique de soie.

Ambiance plus zenVer à soie en train de pousserEt ensuite, on enleve le tout. 1Km de fil par versIMG_0607

Direction Mui Né avec un couple de belge, motard également mais pas avec la même cylindrée, ils m’auront distancé et attendu la majeure partie du trajet. On a prit une petite route de montagne qui surplombe d’un seul coup la plaine. C’est assez impressionnant, la route alterne entre montagne, zone désertique (les vents brulants allant avec) et zone sableuse. Une différence de 5-10°C en seulement quelques kilomètres.

Mes camarades belgesune vue sur la plaine vers mui ne

Mui Né est en faite un petit village de pêcheur, la partie touristique est beaucoup plus éloignée et se colle à une des immenses plages. Encore une fois, une très grosse concentration de touristes russes. Dans les activités, les dunes de sables au nord de la ville, surf avec des courants et vagues impressionnants ainsi que du kind surf. L’avantage d’être en moto, c’est de remonter un peu et d’atterrir sur une plage de sable fin, d’un bon kilomètre de long, totalement déserte.

Les premieres dunes de sable au nord de mui neLe port de peche de mui neplage deserte immenseIMG_0652

Pour Noël, j’avais initialement pensé aller au parc de Cat Tien, le soucis c’est que les informations touristiques ne sont pas très clair et à priori les prix totalement prohibitifs. Donc retour à Da Lat pour passer le 24 décembre. Les vietnamiens fêtent Noël, donc père noël et décoration dans les rues avec certaines spécificités locales comme les pères noëls représentés sur des vélos.

chants de noelL'eglise de da lat, la plus importante

Et pour la nouvelle année, retour à la vraie civilisation avec HCMC (ex Saigon). Quand je dis retour à la civilisation, c’est la joie de kilomètres de bouchons de camions, bus et moto à l’entrée de la ville. Des bouchons de motos dans la ville, bien plus important que ce que j’ai pu tester à Hanoi, la conduite devenant un poil plus sportive même si le plus simple reste de suivre les autres. Par exemple, pour tourner à gauche à un gros carrefour, avant le feu vert, se décaler totalement à contre sens sur la gauche pour contourner le flot de moto venant en sens inverse. Sinon, trop tard, il faut attendre.

Quelques visites de pagodes ainsi qu’un village dans la ville dans la partie nord d’HCMC. La ville reste une ville de tentation pour le faible européen que je suis, avec restaurant français, japonais et autres. Le musée des souvenirs de guerre ainsi que le palais de la réconciliation font partie des points touristiques à visiter. Le premier est une mémoire via photographies de la guerre du Vietnam, le second un palais à teneur élevée en communisme et sous sol secret.

Petit village tranquilleLe quartier chic à HCMCIMG_0702Musée du souvenirIMG_0751IMG_0753

Pour le nouvel an, j’ai rejoins un groupe de CS autour d’un petit verre, avant le feu d’artifice au niveau de la rivière. Comme vous pouvez le voir sur les photos, il y avait un peu de monde. Ce qui est assez étonnant est que tout ce beau monde attendait dans un calme total, aucun débordement d’aucune sorte.

IMG_20121231_212753IMG_20121231_231913

Et voilà, départ pour le Mékong demain avec de passer la frontière du Cambodge.

Pour rigoler, deux vidéos faites par mes copaings belges sur la circulation à HCMC:

Les tofos restantes :

IMG_0464IMG_0465IMG_0505IMG_0508IMG_0539Foret de pins autour de da latparc floralparc floralparc floralVallee de l'amoureglise rose à da latcrazy housevu sur da latcrazy housecrazy housevu sur da latLes dunes autour de mui neLes dunes autour de mui neLes dunes autour de mui neLes dunes autour de mui neIMG_0665parc à hcmctartiflette bonjourmagret de canard sauce moutardeIMG_0720IMG_0724IMG_0733IMG_0739Et oui, du nutella !!!Le porte bagage qui a cassé, reparer à la methode localequelques sushisnew year eve HCMCnew year eve HCMCnew year eve HCMC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.