Changement de pays imminent

Le contrôle technique, en Nouvelle Zélande, en comparaison de la version française est ce qu’on pourrait appeler … une bonne grosse blague. Le but est de choisir le moins compétent possible afin qu’un maximum de problèmes passent à travers les vérifications d’usage. Par exemple, le centre pour ma voiture fait une vérification du freinage avec un freinage d’urgence, en roulant sur 100m d’autres utilises le système à la francaise. Les amortisseurs ne sont pas testés ainsi qu’un certain nombre de paramètres qui ont permis à ma voiture de passer quasiment haut la main le controle alors qu’elle aurait ete bonne pour la casse en france. Par contre, le controleur a passé 10mn à vérifier la profondeur des sillons des pneux arrieres, dont le témoin d’usure est quasiment disparu, afin de conclure que 1mm était insuffisant et qu’il fallait les changer. On croirait rêver.

Pas de photos pour ce post, les derniers jours sans voiture ont surtout été l’occasion de profiter des nombreux bars/pubs et équivalent le long de ma remonter vers Auckland pour prendre mon vol en direction du Chili, avec un arrêt sur Sydney le temps de voir un australien rencontré sur le chemin (20h de transit environ sur Sydney).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.