Le désert, c’est plutôt … désert

On dira ce que l’on voudra, mais après quelques centaines de kilomètres avec les oueds (rivières) à sec et une densité de population proche du zéro, c’est bien la première chose qui saute aux yeux. On est loin de la carte postale avec des centaines de kilomètres de sable, c’est plus du cailloux en veux tu en voila.

0061 - Un Oued à sec, N17, Oujda vers Figuig0062 - Ligne ferroviaire de l'est, N17, Oujda vers Figuig0064 - Ma becane au milieu du désert, N17, Oujda vers Figuig0067 - Ma becane au milieu du désert, N17, Oujda vers Figuig0079 - Montagne au milieu du désert, N17, Proximité Figuig, Oujda vers Figuig0084 - Montagne au milieu du désert, N17, Proximité Figuig, Oujda vers Figuig

D’Oujda direction l’oasis de Figuig, assez impressionnant par sa palmeraie qui contraste totalement avec le désert avoisinant. La ville est enclavée autour de la frontière algérienne, frontières fermées suite à l’attentat de Marrakech en 1994. On y retrouve le traditionnel réseau d’irrigation et quelques pistes pour faire le tour de la région. Au niveau logement, la méthode la plus simple est plus ou moins chez l’habitant, demi-pension généralement comprise pour 150-200dr/nuit. Cela permet d’apprendre les us et coutumes tel que le partage du plat de tajine pour l’ensemble du groupe en mangeant à même le plat.

0090 - Réseau d'irrigation, Palmeraie, Figuig0091 - Réservoir réseau d'irrigation, Palmeraie, Figuig0092 - Réseau irrigation, Palmeraie, Figuig0093 - Vue palmeraie, Figuig0094 - Chambre auberge de l'oasis, Figuig

Le panorama du jour :

0068 - Panoramique, Sud est Bouarfa, N17, Oujda vers Figuig-10 images-small25

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.